L'Orient des troubadours

 

 

Parmi les multiples sources d'inspiration qui font éclore la lyrique courtoise et l'art du grand chant au début du XIIe siècle en Aquitaine, la perspective de l'influence arabo-andalouse est incontournable.

Historiquement, la lyrique courtoise est indissociable des croisades successives depuis la Reconquista d'Espagne à celles qui ont enflammé la route de Jérusalem tout au long du Moyen Âge et, paradoxalement, cette confrontation violente et douloureuse va en partie nourrir l'imaginaire des premiers compositeurs connus de l'histoire de la musique occidentale.

Ce programme ne prétend pas à une reconstitution historique mais propose, à partir des sources manuscrites, une interprétation actuelle des cansos de troubadours dont l'oeuvre est imprégnée d'un Orient vécu ou rêvé.

La rencontre du baryton Jean-Paul Rigaud qui chante la musique médiévale depuis plus de vingt-cinq ans et de Jasser Haj Youssef dont la pratique instrumentale touche aussi bien à la musique classique occidentale, au jazz qu'aux musiques traditionnelles orientales, permet de confronter ce répertoire à l'expérience des micro-intervalles et de l'ornementation des traditions orientales, au jeu de l'improvisation dans l'esprit de la tradition orale à laquelle appartient l'art du trobar, tout en gardant l'originalité et la spécificité du chant courtois né en terre occitane et dont la première matière musicale est la langue.

Ce programme de l'Ensemble Beatus est le deuxième dédié aux troubadours. Il fait suite au projet "Trobar - Chansons d'amour de la Vierge à la Dame", une première interprétation de la lyrique courtoise consacrée au troubadour Bernard de Ventadour et au chant monastique de Saint Martial de Limoges.

 

Jean-Paul Rigaud : chant

Jasser Haj Youssef : viole d'amour

 

Photo

CD - Ad Vitam Records

Extrait

© 2021 par Nicolas Sarre.

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • Google+ Clean
  • LinkedIn Clean